Accueil / Stade 2.0 / La Future Arena de l’Asvel et Tony Parker

La Future Arena de l’Asvel et Tony Parker

Future salle du club d'Asvel

Encore aujourd’hui et jusqu‘en 2019-2020, le club de basket de l’Asvel évoluera dans la salle historique de l’Astroballe, d’une capacité légèrement supérieure à 5000 places. En effet, l’Asvel, sous l’impulsion du président et star tricolore Tony Parker, bénéficiera d’une nouvelle enceinte de plus de 12 000 places. Le lieu n’est pas encore défini avec précision mais la future Arena sera bien construite dans la ville de Villeurbanne. Tony Parker en a profité pour officialiser l’implantation de sa « Tony Parker Academy » à Lyon sur le site de Gerland.

Déjà en 2011, le projet de construction d’une grande salle de basket pouvant aller jusqu’à 13 000 places, capable d’accueillir des spectacles avait été lancé mais sans succès, faute d’aides publiques de l’Etat, d’investisseurs privés qui se sont ravisés…

La France qui vient d’accueillir l’Euro de basket où elle a finie avec la médaille de bronze, a relancé le débat sur la modernisation des infrastructures de basket. Le timing est alors le bon pour relancer l’idée de la construction d’une nouvelle salle plus moderne.

La future Arena d’Asvel devrait être opérationnelle à l’horizon 2019-2020 et devrait pouvoir accueillir plus de 10 500 spectateurs en configuration de match et 12 000 pour les spectacles. Elle disposera également de 2.000 m2 de commerces.

Future salle du club d'Asvel

La vocation de cette nouvelle Arena ? Mener l’ASVEL au plus haut niveau européen, faire du club « une référence » dans le monde du basket de demain, et devenir un lieu d’accueil des plus prestigieux événements internationaux, sportifs ou culturels. On parle déjà d’un tournoi ATP dans l’Arena avec Jo-Wilfried Tsonga à la manœuvre. 

L’Arena d’Asvel sera véritablement connecté, à l’image du tout récent Parc OL

Ce nouveau stade, comme beaucoup de nouveaux équipements sportifs aujourd’hui, sera « connecté » et « 2.0 ».

L’enceinte sera construite vraisemblablement sur le modèle du nouveau Parc OL. La communication du tout connecté semble incontournable. Une décision qui devrait cependant quelque peu contrarié le président Lyonnais qui ne souhaitait pas avoir d’enceintes sportives connectées concurrentes à proximité.

Le coût est estimé entre 45 et 55 millions d’euros et serait exclusivement financé par des fonds privés et pourrait bénéficier d’un naming. Cette nouvelle infrastructure doit permettre à l’Asvel de générer de nouveaux revenus afin de rivaliser avec les meilleurs clubs européens.
«Notre ambition est d’atteindre les 10 millions d’euros de budget (contre 6,2 M EUR cette saison)», a déclaré Gaëtan Muller, président délégué de l’Asvel. «Cela nous permettrait d’attirer les meilleurs joueurs français pour pouvoir revivre un Final Four de l’Euroligue comme en 1997», a ajouté Tony Parker.

À propos Thibaut Odeyer

Co fondateur de session-sport.com, digital Marketer et membre du MBA MCI, je suis passionné de #sport, par les #nouvellestechnologies et le #web

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*