Accueil / Sport connecté / Objets connectés / Fitbit Blaze: entre smartwatch et traqueur d’activités

Fitbit Blaze: entre smartwatch et traqueur d’activités

Montre Fitbit Blaze

Un nombre impressionnant de montres connectées inondent nos marchés. On trouve des montres capturant quelques données basiques de fitness telle que la Withings Activite Pop. Il existe également des montres ultra sophistiquées, capables de récupérer des données cardiaques, caloriques etc. mais, qui en contrepartie, consomment énormément de batterie telle que la Apple Watch. Enfin il y a les montres dédiées aux coureurs.

Et puis il y a Fitbit.

La Fitbit Blaze se veut être une montre de tous les jours. Elle se situe entre un tracker d’activité physique et une smartwatch. Son prix avoisine les $200 mais celui-ci peut varier très rapidement en fonction du choix des bracelets et accessoires complémentaires.

Pour nos fidèles lecteurs Session sport, nous avons décidé de la tester et de vous donner notre feedback.

Cette montre ne nous inspire guère confiance…

 

Le modèle Blaze se veut attractif. Il l’est, en quelque sorte… Cependant son design se veut trop rétro et l’on se rapproche plus des montres des 80’s ou des smartwatchs de première génération. D’autre part, son cadran anguleux ne serait nous rappeler le design des montres Diesel. S’il existe bien des points positifs, il s’agit de son poids et son autonomie. La montre est agréable à porter et peut tenir jusqu’à 4 jours sans rechargement.

Tout comme l’Apple watch, l’écran ne s’allume que l’espace de quelques secondes lorsque l’on appuie dessus ou lorsque l’on lève le poignet. Ceci permet de préserver la batterie pour une utilisation prolongée.

Elle n’est pas si différente des autres modèles Fitbit…

 

La Blaze traque les pas, les montées d’escalier, le rythme cardiaque, le temps de sommeil et ce de manière automatique, tout comme la Fitbit Charge HR. Ce modèle possède, tout comme son aîné, un large écran de couleurs, des boutons sur les cotés, vous permettant de débuter et d’arrêter vos sessions de sport mais aussi d’obtenir des statistiques durant votre séance telle que votre rythme cardiaque.

En revanche, la lecture est plus facile sur ce nouveau modèle. De plus, la montre assure un rôle de timer que l’on ne retrouve pas sur l’ancien modèle.

La Blaze présente les grandes fonctions d’une smartwatch : la réception de SMS, d’appels téléphoniques et le rappel d’événements calendaires. Il est également possible de contrôler une piste audio en lecture sur son smartphone ou encore de régler une alarme matinale. Un minimum qui ne saurait satisfaire les adeptes de smartwatchs.

Les caractéristiques techniques de la Blaze se rapprochent du haut de gamme de chez Fitbit, la Fitbit Surge. Celle-ci se distingue par un écran rétroéclairé en permanance mais également par son propre système GPS intégré à l’instar du modèle Blaze qui se repose sur le tracking GPS relié au smartphone. Une petite différence qui pourrait peser dans la balance pour les fanatiques de running qui n’apprécient pas de courir avec leur smartphone.

Il est appréciable de voir que la Blaze enregistre automatiquement les exercices intenses lorsque celle-ci détecte que l’on travaille dur pendant plus de 10 minutes. Jour après jour, tout comme l’Apple watch , nous pouvions avoir une meilleure idée de notre état sportif ou au contraire de notre niveau de sédentarité.

Puis nous nous sommes rendus compte que nous la portions toujours…

 

La différence réside dans le ressenti. La Blaze épouse parfaitement le poignet et les statistiques sont beaucoup plus lisibles que sur les autres modèles. Elle est tellement confortable que l’on oublie qu’elle se trouve à notre poignet. Nous avons pu connecter la montre avec une balance Withings. C’est l’un des avantages clé de Fitbit. Il est possible de relier la montre avec la majorité des objets et applications dont nous avons besoin. Comme par exemple un tracking nutritionnel.

Point positif le plus important : les modèles fitness

L’Apple Watch ne dispose pas de modèle fitness à l’instar de Fitbit. Nous aimerions un meilleur design de ces modèles sport, mais l’habilité de pouvoir faire les choses rapidement et en un coup d’œil nous fait oublier ce manque d’esthétisme.

Autre point positif : son autonomie

La batterie de la Blaze peut tenir jusqu’à 4 jours. De jour ou de nuit, celle-ci traque sans cesse notre activité. Quelques smartwatchs font mieux, mais pour une montre de tous les jours c’est mieux que la moyenne.

Point négatif : les séances d’entraînement

Fitbit a fait l’acquisition de Fitstar en 2015, une entreprise qui crée des sessions de sport customisées. Fitstar se présente sur la Blaze sous la forme basique de 3 sessions pré-installées. Les workouts se présentent sous la forme de suite d’exercices chronométrés. En en aucun cas il n’est possible de savoir si nous réalisons correctement les exercices. Rien ne pourra remplacer un véritable coach mais cette montre reste un très bon compromis entre un traqueur d’activité et une smartwatch.

À propos Hugo Duffaut

Co-fondateur du blog www.session-sport.com et étudiant au #MBAMCI. Passionné de sport et de nouvelles technologies au service de la performance sportive. #Disruptive #Sportconnecté

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*